Evénements organisés par les manufacturiers de pneus - Manufacturiers de pneus et football, une affaire qui roule
Center

Manufacturiers de pneus et football, une affaire qui roule

Manufacturiers Publié le 04.04.17 par Yannick O’Conor

Plus grande vitrine du monde, l’univers du ballon rond a contribué à la notoriété de nombreuses marques qui sont devenues incontournables. Dès le début des années 90 et avec l’arrivée du sponsoring international dans le football, les manufacturiers de pneus se sont installés en tant que références du genre. Profitant des valeurs du haut niveau et de l’image populaire du premier sport du monde, les marques se sont rapidement associées aux clubs mais également aux compétitions et aux fédérations.

yokohama_chelsea_fc Annonce officielle du partenariat, M. Noji de Yokohama et John Terry du Chelsea FC - Crédits photo © : Yokohama 2017

Continental : le précurseur

Précurseur du sponsoring dans le football, Continental a fait de la communication dans le monde du ballon rond son cheval de bataille. La marque allemande a, depuis 1995, priorisé des partenariats avec les fédérations et les grandes compétitions pour accroître son image à l’international. D’abord sponsor de la Ligue des Champions de 1995 à 2000, le manufacturier hanovrien est ensuite devenu partenaire de l’Euro et de la Coupe du Monde à partir de 2005 dépensant jusqu’à 50M€ pour figurer en haut de l’affiche.

Depuis, Continental a pris ses distances avec la FIFA (Fédération Internationale de Football Association). Mais ce n’est pas pour autant que son histoire avec le football est finie. Le manufacturier a depuis décidé de s’attaquer à des marchés émergeants comme la Chine où il a signé un juteux nouveau contrat avec la fédération de football en 2015. Elle a rejoint les nombreuses fédérations nationales comme l’Espagne ou l’Allemagne que Continental soutient.

Bridgestone, Hankook et Goodyear

En suivant l’exemple de Continental, Bridgestone et Hankook ont décidé de signer des partenariats avec des grandes compétitions continentales, visibles à l’international. Bridgestone a jeté son dévolu sur la Copa Libertadores, coupe des clubs sud-américains, dont il assure le naming depuis 2012.

Pour Hankook, c’est la Ligue Europa, deuxième compétition européenne de football, qui est choisie pour porter ses campagnes publicitaires. Dernièrement, le manufacturier coréen s’est lancé dans le sponsoring de grands clubs comme le Real Madrid et le Borussia Dortmund. Dans la même veine, Goodyear s’est concentré sur un seul cador du football mondial, le Bayern Munich, avec lequel il est devenu partenaire en 2016.

Pirelli et l’Inter, une histoire d’amour qui dure

Comment parler de football sans parler de Pirelli ? Le manufacturier italien s’est fait connaître de tous grâce au légendaire partenariat avec l’Inter Milan. Depuis 1995, la marque milanaise orne le maillot nerazzurro qui a défilé sur la scène européenne pendant de nombreuses années. Le succès du club et des grands joueurs qui y sont passés a souvent été associé à Pirelli. Ces 21 saisons de collaboration ont été très prolifiques : cinq titres de champion d’Italie, quatre coupes d’Italie, une Ligue des Champions et une coupe UEFA.

Pirelli a re-signé pour cinq ans en 2016. Le manufacturier a aussi sponsorisé le FC Bâle entre 2005 et 2015.

La filière anglaise

Championnat le plus médiatisé au monde, la Premier League attire logiquement les marques et les manufacturiers de pneus ne font pas exception. En 2015, Yokohama offrait un chèque de 55 millions d’euros par an pour apparaître sur le maillot de Chelsea. Un deal record qui en a appelé d’autres. La même année, c’est Nexen qui signait un partenariat avec Manchester City avant que son voisin Manchester United ne l’imite la saison suivante avec Apollo. Satisfait de son partenariat avec les Citizens, Nexen a même re-signé pour devenir le premier sponsor à apparaître sur la manche d’un maillot de football la saison prochaine. 

Cette tendance britannique avait été flairée dès 2009 par Maxxis qui débutait son partenariat avec Liverpool. On pourrait aussi citer Kumho avec Tottenham, Cooper avec Arsenal, Toyo et Leicester, ou encore Avon avec Everton.

 À l’attaque du marché européen

Si la Premier League est un championnat très médiatisé, des manufacturiers moins connus ont décidé de s’attaquer à des marchés tout aussi intéressants. La marque turque Lassa a, par exemple, signé un beau contrat avec le FC Barcelone et son entité omnisport. Elle se sert de l’image du club, en particulier de son joueur turc Arda Turan, véritable star dans son pays, pour promouvoir et exporter la marque en Europe. L’Indonesien Achilles a jeté son dévolu en début d’année sur le Paris Saint Germain, très populaire en Europe et en Indonésie.

Même ambition pour les Chinois de Linglong qui profitent de la bonne dynamique du VFL Wolfsburg ces dernières années pour se lancer sur le vieux continent. Le marché allemand reste très porteur pour certains manufacturiers comme Falken qui n’a pas hésité, par le passé, à sponsoriser plusieurs clubs du championnat local, la Bundesliga, et qui est aujourd’hui sponsor du FC Ingolstadt.

ApolloManchester United, Borussia Mönchengladbach
Avon TyresEverton
BridgestoneCopa Libertadores
ContinentalAllemagne, Espagne, Pays Bas, Irlande, USA, Euro 2016, Coupe du Monde FIFA, Chine
Cooper TiresArsenal, Mainz
Falken Ingolstadt
Goodyear Bayern Munich
HankookEuropa League, Real Madrid, Dortmund
KumhoSchalke 04, Olympique Lyonnais, Hertha Berlin, Hambourg, Tottenham
Lassa TiresFC Barcelone
Linglong tireWolfsburg
Maxxis Liverpool
Michelin Brésil
Nexen TiresManchester City, Eintracht Francfort, Lazio, Napoli
Pirelli Internazionale Milan
Toyo TiresZenit St Petersbourg, Milan AC, Leicester
YokohamaChelsea FC